Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 août 2008

Catherinette est au balcon...

Dru tous devant la salle.jpg

Malgré l'activité ludique des grands réservées au Couvent, le dimanche après-midi, la rue de l'église connait toujours la même animation avec les plus jeunes patronnés. De nouvelles têtes arrivent, si bien que le Vicaire Druart doit faire appel à du renfort : Henri Dupon et René Daeren viennent prêter main forte pour diriger cette bande de garnements en pleine puberté.

On y chante : "Catherinette est au balcon, au balcon, au balcon...."

On y joue : aux 2 bérêts, l'entre-deux-feux, la poulouche, la balle à la chasse, le chat croisé et même... au mouchoir.

 

 

16:34 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : patro, bizet

07 août 2008

En carrosse, devant le "préau" !

Dru carosse yvLec.jpg

Encore une photo d'Yvon Lecourt, en compagnie de son équipe, groupée sur un genre de "carrosse"... laissé dans la cour du Couvent.

Curieusement, à la même époque, et également abandonnée sous le préau de béton (côté chapelle), trainait une voiture cabriolet verte. Qui en étaient les propriétaires ?

Quand à Sara, le cheval noir de M. Adolf Declercq, il bénéficait de tout l'arrière du parc du Couvent pour soit brouter paisiblement, soit galoper chaque fois que des patronnés espiègles voulaient l'effrayer durant sa quiétude vespérale. Les garnements que nous étions, planqués derrière la cloture, s'organisaient au quatre coins du parc pour ne lui laisser aucun espace de tranquilité.

Notons aussi, sur ce cliché, l'état dans lequel est resté le préau du Couvent, après la guerre 40-45. Un gigantesque incendie l'a complètement détruit. Les Allemands, durant l'occupation, y avait, parait-il "stocké" des munitions. Ceci dit, selon une ancienne rumeur.

18:16 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : patro, bizet

06 août 2008

Deux profils, une poignée de mains !

Dru et Henri.jpg

Comment ne pas se souvenir de l'enthousiasme que témoignait le directeur du patro, le vicaire Druart, pour faire vivre son patro dans l'esprit de la prière et des obligations liturgiques.

L'assistance à la messe en semaine ou aux vêpres chaque dimanche à 14 heures nous faisaient mériter, à nous petits patronnés en culotte courte, un cachet "PROFICIAT" tamponné après l'office sur un carton de présence. Lorsque toutes les cases furent remplies, nous avions droit à un joli cadeau : une statuette de la vierge, haute de 15 cm, ou d'une tête de Christ en plâtre. Une véritable incitation à la pratique assidue à l'église ! Et quelle fierté en recevant le cadeau promis ! En espérant sans doute de faire naître quelques vocations  ???

Chaque dimanche soir, à 19 heures, à la fin de la journée du Patro, une longue prière  du soir nous plongeait tristement dans une ambiance cafardeuse.  "Demain, c'est l'école !" pensais-je !  Le vicaire Druart nous distribuait un double feuillet avec une ribambelle de pirères que l'on anônnait sous l'effet de la fatigue.
Plus de 50 ans plus tard, je n' ai pas oublié la mélodie de ce cantique aux paroles suivantes : "Nous voici rassemblés pour vous prier, Ô Père..."
Qui se souvient de la suite ?

20:22 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : patro, bizet

02 août 2008

Des Patronnés Patriotes

Dru les grands drapeau 2.jpg


C'est en quelque sorte une photo officielle que l'on peut admirer, car, si le patro se résumait à une petite vingtaine de garçons, aux environs de l'an 1955(?), c'est en tout cas celle qui parut, un jour, dans la fameuse revue de "PAT". A cette époque, si le Patro était baignait beaucoup dans la prière et le jeu, il affichait aussi un certain patriotisme. Lors des rassemblements, à 16 h 30, l'après-midi, ne hissait-on pas les couleurs nationales ?  Au son des gosiers qui entonnaient la Brabançonne ou "Dans nos Patros" ? 
Le respect du Mot-d'Ordre du mois était aussi motif à émulation. Le meilleur patronné avait le droit de porter un tout nouveau "Fanion d'honneur'" que l'on peut voir dans la main de... Daniel Reybrouck.
Y figurent :
Accroupis, de G à D : René Rouzé, Jules Verfaillie, un Devos, Bernard Degryze, Christian Dewilde
Debouts, premier rang : Lucien Maxy, Carlos Verfaillie, Jean-Pierre Braem, Daniel Reybrouck, Pierre et Gérard De Witte, Raoul Turcq
Debouts, deuxième rang : Léonce Laroye, Jacques Van Massenhove, un VanSteenkiste, J.L. Tancrez, René Daeren, Robert Hoorelbeke

21:28 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : patro, bizet

01 août 2008

Basket ? ou Ping-Pong ?

Dru cour ecole jeu.jpg
Dru cour ecola ping pong.jpg
Une fois de plus, nous voilà encore et toujours plongés dans l'époque 1950, au milieu de la cour de l'école des garçons, rue de l'église. Deux photos issues de la collection du vicaire qui illustrent le décor aujourd'hui totalement disparu.
Pour jouer sous les ordres du dirigeant (1ère photo - Michel Adam) on y venait en tablier scolaire fait de cette grosse toile grise.
Sur la 2e photo, les joueurs de ping-pong (pardon, il faut dire aujourd'hui tennis de table) ont interrompu un instant leur partie pour poser fièrement devant le Kodak du vicaire. Mais qui sont ces deux patronnés. S'agit-il bien de... Mickey ?

21:11 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : patro, bizet

31 juillet 2008

Du précieux Kodak du Vicaire !

Dru cour coquel wyffels.jpg


Le mur du fond et le montant y accroché indique que cette photo a été prise dans la cour de l'école des Garçons. C'est Véronique qui appréciera ce document, si elle ne l'a pas encore vu.
Mais qui est donc ce gamin, debout, portant un calot sur la tête ??? C'est M. Jean-Marie Lernout !
Allez, je ne veux pas vous gacher le plaisir de procéder à l'identification de ce beau petit monde, en chemise verte.

________________________________________________________________________

Informez vos anciens amis-patronnés de l'existence de ce blog. Comment faire ?
Cliquez sur "Fichier" en haut à droite. Sur la liste déroulante, cliquez sur "Envoyer"
Cliquez encore sur "Lien par courrier électronique".
Une nouvelle fenêtre apparaitra pour envoyer un mail.  inscrivez dans la rubrique du destinataire  l'adresse mail de votre ami.
Il vous en sera reconnaissant !

18:23 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : patro, bizet

30 juillet 2008

Garde... à vous !

Dru couvent yvon lec.jpg

Grâce à l'uniforme que porte le militaire, il est très facile de dater exactement cette photo.Yvon Lecourt en permission était venu rendre visite au Patro pour y rencontrer les jeunes de son équipe.  Quel plaisir de les revoir à cet âge, car on les connait tous. Enfin non, pas tous...
De plus, ce cliché (toujours de la collection du vicaire Druart) illustre l'état dans lequel se trouvait l'actuelle cour de récréation de l'école des Garçons du Domaine.
Ceci nous amène aussi à penser aussi que rares sont les Patronnés à être retournés au Patro, après leur démob'. Oui ? Non ?

21:30 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : patro, bizet

Au Patro, on y joue...


Dru billard JML.jpg
patro,bizet
Voici encore deux clichés de cette fameuse époque du PAT, la revue des Patro. Le bâtiment du "Cercle Catholique", près des 4 Poteaux, fut vendu à G. Van Uxeem.. La jeune gent masculine fervente à la paroisse alla donc trouver refuge au Couvent des Pères Assomptionnistes, exactement dans l'actuelle cantine de l'école. C'était autrefois le local servant de bibliothèque à l'Alumnat.
Outre le plaisir de reconnaitre qui figurent sur les photos, on peut y remarquer deux jeux : un baby-foot et un billard-golf.

21:17 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : patro, bizet

29 juillet 2008

Patronnés, enfants de choeur potentiels !

Dru enfants choeur.jpg


Le Patro des Garçons était et a toujours été le "réservoir" duquel le clergé recrutait ses enfants de choeur.
Les reconnaissez-vous, ceux-là de 1953 ?
Cet honneur de garçons bien sages, s'il comprenait bien des obligations tels les réveils matinaux, la récitation élémentaire du latin, l'allumage des bougies, le port du surplis, offrait néanmoins certains avantages tels que :
- une gratification mensuelle de 50 francs belges
- une tournée de Pâques pour se voir offrir des oeufs de la part des paroissiens
- une "quête avec ruban" lors de la sortie des mariages
- le petit-déjeuner après les extrême-onctions.

21:14 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : patro, bizet

28 juillet 2008

PAT ou TARZAN ? Fallait choisir !

TarzanGeantSagedition25_22022005.jpg


Toujours à propos du "Pat", le cas d'un ancien mérite d'être évoqué tout de suite ! 
Face à deux revues, notre patronné-adolescent eut à répondre un dimanche à cette question posée par le Vicaire :

- "Qu'est-ce que tu préfères, Pat ou Tarzan ???"
- "Tarzan !!"

Dehors ! De plus, comme si c'était pour aggraver son cas, le garçon en question était le fils de l'opérateur de cinéma du Bizet !
Cet endroit tellement maudit par l'Eglise des années 50, et source d'une dépravation intolérable pour les chers Patronnés du Bizet !
C'était une époque dont on peut en sourire aujourd'hui !

23:23 Publié dans 2. Epoque 1950-60 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patro, bizet