Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2008

Ah !... Ces fameuses collectes !

Col collecte papier desbonn.jpg


Une collecte de papiers, une parmi tant d'autres. Avec au volant du tracteur tirant la benne déjà remplie, Pierre D.
Quel en était le profit de telles actions lucratives ?  Tout dépendait du cours ! Et aujourd'hui, on sait que le cours peut grimper ou dégringoler d'un jour à l'autre.

Mais, je vais profiter de ce cliché pour narrer la toute première collecte à laquelle j'ai participé.
J'avais encore des courtes culottes. C'est dire l'époque. Nous allions de maison en maison pour récolter le papier que les "paroissiens" voulaient vous donner. On chargeait tout ça sur...  sur la plate-forme tractée par le cheval noir, Sarah, du dévoué Adolphe D.
Puis, un autre jour, (ou l'année suivante ?), nous avions la chance de profiter de la charette à bras qu'Ernest Oreel utilisait pour la livraison à domicile de son charbon. Quelle épopée ! Et quel danger surtout, dont nous n'étions point conscients. Mais heureusement, rien de grave ne survint.

Pour le déchargement du papier, nous pouvions le stocker une très petite salle de l'ancien couvent. Et là... Oh lala ... nous en avons gardé le souvenir le plus pétillant. Les gamins à l'âge ingrat que nous étions , nous nous empressions d'ouvrir les paquets bien ficelés pour y découvrir quelques périodiques nous montrant sinon un baiser d'amour comme l'on devait probablement voir au cinéma (proscrit pour nous, les patronnés) ou une "paire de nichons" qu' offrait un Paris-FLIRT, un ICI-Paris ou  un CINE-revue.
- "Ravisse ichi" criait-on, victorieux de la découverte !

C'était un péché contre le 6e. Gênés, nous en étions bien conscients. Mais, comme aucun écclésiastique n'était là pour nous surveiller, la violation de cet inerdit n'en était que plus savoureuse.

De mémoire de vieux ancien patronné, il s'agit ici du seul souvenir érotique qui s'est gravé dans nos mémoires, dans le cadre très pudibond du patro d'autrefois.

Commentaires

quelle boulot pour quelques millier de franc mais qui venait bien a point pour un camp

Écrit par : jose | 03 décembre 2008

cette photos fut prise en 1973 rue de la lys

Écrit par : marie-jeanne dupon | 04 décembre 2008

Ah ça c'est mon époque ! Sur la photo : Dominique Guestin, Francis Six, Dominique Delobel, Jean Declercq, Didier et Bernard Bouckenooghe et Yves Sieuw. Au temps de la mixité, plus tard, c'est Yves Sieuw qui conduisait le camion de charbon de son père pour la fameuse collecte de papiers.

Écrit par : Véronique COQUEL | 04 décembre 2008

Des collectes de vieux papiers, je ne sais plus combien j'en ai faites; cependant, je me souviens d'avoir eu un accord avec Monsieur Daniel Deleruelle pour combiner deux de celles-ci et nous avions stocké les collectes dans le local où actuellement, il ya des frigos et de congélateurs au Domaine Paroissial.
Une année, je suppose par auto-combustion, le stock s'est enflammé et heureusement une personne qui était dans la rue d'Houplines avait remarqué de la fumée qui sortait du même local et a eu la présence d'esprit d'avertir les pompiers qui ont limité les dégâts au stock.

Écrit par : Francis JOSEPH | 04 décembre 2008

cela ce trouver au rez de chaussee .
je croit que la toute premiere collecte nous montions tout au grenier et cela rester la stocker environ 1 an , tu parles de la securite,

Écrit par : jose | 04 décembre 2008

ben alors vero et moi sur la timon ....
patrick

Écrit par : patrick Dehem | 21 mars 2009

Les commentaires sont fermés.