Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2008

Eric, alla chitarra, ha il suo ammiratori!

Dans_le_train_retour_d'Italie.JPG
Il porte le même nom que le petit Werner qui a osé arroser le père Joseph, mais c'est au autre qui gratte la guitare. Cela se passait dans le train qui emmenait le Patro en Itaie ou qui les en ramenait. Je sais pas.
Ce cliché mérite d'autre part un sacré commentaire. Avec Eric et son instrument, on ne peut pas évoquer cet orchestre qui émana du patro.
Vous rappelez-vous ?  Des Soulfinger.  Je ne vais pas m'aventurer à donner la liste des musiciens et du chanteur, mais... que la naissance de cet groupe musical se soit déroulé au sein du Patro, je ne serai pas étonné.
Quant au camp en Italie (en Val d'Aoste, probablement) voici une autre photo qui révèle certainement le charme qu'offrait cette région.
Merci à celui que l'on reconnait aisément.
En_Italie.JPG
E 'un peccato che i campeggiatori non hanno imparato a parlare italiano, piuttosto che suonare la chitarra.

Commentaires

mi c no comprendè ton parler mikelo.

Écrit par : jose | 02 décembre 2008

assis sur le rocher se serait notre momo?

Écrit par : jose | 02 décembre 2008

c pas dans un train , c un gitan dans une caravane LOL

Écrit par : jose | 02 décembre 2008

Ce n'est pas le Val d'Aoste mais le Val Martello.
La vallée de Val Martello dans le Tyrol du Sud s'étend jusqu'à la Cevedale glacier (3769 m).
Nous étions logés dans une maison isolée.
Cet endroit avait été exploré par le camp des filles juste avant nous.
Que de souvenirs ! Entr'autres: "Une certaine cloche de vache" qui m'avait donné bien des soucis.

Écrit par : Francis JOSEPH | 02 décembre 2008

Je pense qu'au lieu de Momo qui était assis sur un rocher, c'était Gérard Peeren. Mais je peux me tromper.

Écrit par : Francis JOSEPH | 02 décembre 2008

Francis doit avoir raison, je pense aussi que c'est Gérard Peeren

Écrit par : Véronique COQUEL | 03 décembre 2008

francis pourrait tu me dire qui et en possetion de cette cloche dont j ai vaguement entendu parler .
ou alors motus et bouche cousue .

Écrit par : jose | 03 décembre 2008

Cette cloche a été remise aux surveillants de la vallée qui, à la jumelle, avaient aperçu un certain Pierre qui l'avait détachée du cou d'une vache. Aucun procès n'a été établi. J'avais eu chaud.

Écrit par : Francis JOSEPH | 03 décembre 2008

francis , a tu une idee combien peut couter une belle cloche avec le collier en cuir a une brocante, ca va de 50e a150e.
chez un antiquaire la marque de la cloche qui et tres priser chez les collectionneur comme moi par exemple avec le caher du fabricant qui peut dater des annees 1900.
DEVOUASSOUD CHAMONIX DE 20CM 25 CM PEUT ALLER JUSQUE 700E.
le responsable du camp la echaper belle.

Écrit par : jose | 03 décembre 2008

Encore une anecdote parmi d'autres : Joseph Tancrez avait pris l'habitude de nous réveiller au clairon.
Un jour, je ne sais plus qui, quelqu'un lui a pris celui-ci et l'a lancé sur un câble qui descendait vers le pont sur un ruisseau qui coulait plus bas; le clairon n'a pas bien supporté le voyage et s'est cassé la figure et nous n'avons plus été réveillés de cette manière intempestive.

Écrit par : Francis JOSEPH | 03 décembre 2008

de cette anecdote j en aie entendu parler egalement.
que faut il dire pauvre clairon ou dommage pour joseph.
ca serait pas le meme personnage que la cloche?

Écrit par : jose | 03 décembre 2008

Sur le rocher c'est bien moi et dans le train c'est au retour de Val-Martello.
Ce sont les deux seules Photos que j'ai de ce camp en 70 ou 71?
Me souviens que l'on a souvent croisé les chanteuses du groupe " Double Cinq " qui
étaient en vacances dans le coin.

Écrit par : Momo | 03 décembre 2008

Momo, c'est 1971.
J'ai encore organisé le camp à Embort (Auvergne) en 1972.
Babar nous avait encore accompagné cette année-là.

Écrit par : Francis JOSEPH | 03 décembre 2008

Momo, au bar du wagon-restaurant, on a rencontré des filles de Virton et on a chanté à tue-tête pendant tout le trajet et le sommeil avait pris du retard.

Écrit par : Francis JOSEPH | 03 décembre 2008

Merci Momo pour la mémoire une fois de plus ! " Double cinq " j'avais oublié, et pourtant ! Soeur M.Paule nous apprenait leurs chansons à la guitare, entre-autre - Ces mains- je dois avoir les paroles et accords dans un carnet de chants.

Écrit par : Ghislaine | 03 décembre 2008

quelle cerveau ce momo , s il nexistait pas il faudrait l inventer

Écrit par : jose | 04 décembre 2008

Ca serait pas en 70 Père Jo ?

Écrit par : Momo | 04 décembre 2008

Les filles comme les garçons avaient fait appel à l'organisme de voyages "Sint Paulusreizen".
Le transport s'était fait en train et nous, les garçons, nous avons succédé aux filles que nous les avions croisées dans une gare; laquelle, cela, je ne m'en souviens plus.
Je suis toujours convaincu que c'est 1971 car en 1970, nous étions à Valpelline et en 1972, à Embort en Auvergne.
Pour être certain de la date, il faudrait un autre commentateur de l'événemnet.
Cependant, je suis sûr que ce sont les dates avancées.

Écrit par : Francis JOSEPH | 04 décembre 2008

Pour le clairon ca serait pas un des frères Bouxom par hasard?
Et Joseph Tancrez, qui lui a donné le sobriquet de " plastic" ou " l'homme plastic" ?

Écrit par : Momo | 05 décembre 2008

Momo, tu as raison : Joseph avait reçu ce sobriquet.
A ce même camp, il (Joseph : sans vouloir te vexer) n'appréciait pas la soupe à la Peeren ; Danielle était notre cuistote.

Écrit par : Francis JOSEPH | 11 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.