Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 septembre 2008

La rigueur... passe par l'uniforme !

Holl romedenne salut drapeau.jpg

Grâce à ce cliché qui date de 1963, lors du premier camp garçons à Romedenne, nous poursuivons notre série des "rassemblements en carré".
Les après-midi "patro" au Bizet, démaraient toujours de la même manière. Autour du drapeau... belge, si on en disposait.
Ce cérémonial s'ouvrait, je crois, par le cri du Président à ses Patronnés :
- "Patronnés, toujours... ?"
- "MIEUX !", criaient-ils à l'unisson en portant la main droite à la hauteur du coeur ! Tel était le geste de ralliement du Patro. Puis, suivait le chant fédéral "Dans nos Patros, goûtons la pure ivresse, des plaisirs sains, et des ébats joyeux..."
Qui en connait encore toutes les paroles, aujourd'hui ?
L'aumonier, c'est-à-dire le vicaire, prenait alors la parole pour expliquer le "mot d'ordre" à respecter tout au long du mois !
Suivaient alors l'un ou l'autre "Pater" ou "Ave" prononcés ensemble, aussi récitativement que précipitamment.
Enfin, les dirigeants se chargaient de récolter les deux pièces d'un franc belge, pour cotisation à chacun de ses équipiers.
Ensuite, place aux jeux !

Commentaires

romedenne la c etait zorro qui nous a accompagner c etait une belle farce .
qui ce souvient de ce personnage .
aller je vous donne c initiale . r t.

Écrit par : jose | 09 septembre 2008

Bien que n'ayant pas encore participé aux activités du patro du Bizet en cette année-là, je lance une réponse: René Tancrez.
En 1976, en tant que cuistots, Anne-Françoise et moi, Zorro était aussi de la partie et en plus, il y avait un faux Zorro en ma personne qui n'a fait que des blagues aux patronnés et aux dirigeants que certains n'ont pas appréciées.
A la fin du camp, il y a eu un "tribunal" pour punir celles-ci et je puis vous dire que les résultats n'étaient pas piqués de vers.
Si Christian Declercq, Georges Six et Auréa Vantomme étaient encore de ce monde, ils pourraient en raconter.

Écrit par : Francis JOSEPH | 09 septembre 2008

c etait un peut trop facile bravo francis .
il y a eu comme blague faites par zorro le cirage sur les lunettes plus de lacer au chaussures moi c etait mon gand de toilette disparu et cela accompagner de ca signature.
comme tu le dit francis certain n apprecier pas du tout.

Écrit par : jose | 09 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.