Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 août 2008

Sous la gloriette, au Couvent

avant lib gloriette.jpg


Quel(le) Bizétois(e), aujourd'hui, ne connait pas le bac à sable du Domaine Paroissial ? Pour y avoir joué avec le Patro, "Soleil et Verdure", les Familles Nombreuses, l'Ecole ou encore le club d'Athlétisme ?

Enocre un cliché que nous offre Mme Hélène Dupon, avec au verso, le petit texte :

"Quelques jeunes du patro en 1943
André Verslype, André Dumery, Roger Tancrez, Gaston Pauwels, Antoine Schoutteten, Oscar Pauwels, Emilien Lippinois"

Vraisemblablement, cités de droite à gauche.

On y remarque :
Des bancs installés le long de l'arrondi du bac en maçonnerie.
Un support en ferraille garni de plantes grimpantes.
L'endroit buccolique devait inciter à la prière.

Oui, c'est vrai....c'était un couvent !

22 août 2008

Il y a plus de 60 ans... à l'origine !

avant lib camps rumbeke.jpg

Grand retour en arrière, grâce à cette photo que nous prête José P., ou plutôt sa maman,
Tout ce que l'on peut apprendre est écrit au verso :

"1er camp du patro, dans les bois (du Château) de Rumbeke avec le vicaire Debruyne.

x; René Notredame, Gaston Pauwels, Michel Cousin, Pierre Lippinois, Roger Braem, Gérard Heremans, Albert Braem, Roland Baelde, Vicaire, son neveu,
Michel Hazebrouck, x,x,x,x,
Roger Verckruysse, x,x, Georges Wyffels, Doolaeghe, Roger Logie, x"

Des noms qui sont connus. Le plus difficile sera de les identifier,
En partant de la gauche... ou de la droite !

24 juillet 2008

Affiliation à la F.N.P.

après libé groupe kalo.jpg
Dans le Lieber Memorialis de la Paroisse St-André, on peut lire, sous l'année 1949,
"Patronage Kruisbeeld" - In de Patronage werd met plechtigheid een nieuw Kruisbeeld gehangen. De ouders waren uitgenodigd. De leden hielden een spreekkoor. De gymnasten gaven een vertoning.
ainsi que,plus loin, toujours en flamand... (mais je traduis le texte)
"Jour du Patronage" - Le dimanche 6 novembre, s'est tenu une journée du Patronage. Sermon à chaque messe par le R.P. Pierson, professeur de religion à l'athénée de Forest. Monsieur Raoul Delgrange, président de la FNP à Jemappes, réunit ensuite les garçons patronés, leurs parents, ainsi que des jeunes hommes. A 5 heures du soir, au "Cercle" élocution sur Notre-Dame de Fatima, par le sieur Delgrange, avec la participation de la chorale masculine d'Armentières : "Les petits chanteurs de la Lys". Présence de 250 personnes, toutes satisfaites.
Pour rappel, le "Cercle Catholique" se situait à l'époque à la salle actuelle de la Maison du Peuple.
Il faut encore savoir que l'abbé Roger Druart, surveillant au Collège St-Henri de Comines,  fut nommé vicaire à Le Bizet le 24 septembre 1947, et c'est lui qui prit l'initiative d'affilier le mouvement à la Fédération Nationale des Patros.  Est-ce à ce moment-là que la JOC se mua en Patro et que l'uniforme de la chemise verte et cravate jaune, fut introduit au Bizet.
Ce cliché, provenant de sa collection, montrequelques garçon avec le fameux calot bleu au liseré noir-jaune-rouge.

22 juillet 2008

A l'origine, était-ce la JOC ?

J.O.C....à gauche papa et au centre Léon Deportère.JPG


Encore un vieux cliché que Maurice D. présente pour évoquer la JOC, Jeunesse Ouvrière Chrétienne. Peut-on supposer dès lors que ce mouvement fut le précurseur du Patro Saint-André, affilié officiellement à la F.N.P. en 1947, par le Vicaire Roger Druart ?
Glissez la souris sur la photo, la bulle donne un commentaire!

 

19 juillet 2008

C'était... juste après la guerre 40-45

après libé hulle groupe.jpg
En 1972, à l'occasion du 25e anniversaire du Patro, le Nord-Eclair écrivait :
"Notre intérêt immédiat s'est penché d'abord sur la passé du patro des garçons qui trouve ses origines il y a bien plus de 25 années.  Les renseignements précis sont hélas rares, seules quelques anecdotes d'anciens peuvent nous permettre de situer la naissance du mouvement.
Grâce à l'initiative d'un ancien vicaire, l'abbé De Bruyne, un patronage voit le jour, rassemblant quelque quinze à vingt garçons qui adoptent comme uniforme un seul foulard rouge bordé de bleu. D'aucuns se souviennent d'avoir réalisé des camps dans le beau parc du château de Rumbeke, juste après la guerre, en 1945.
Le 22 septembre 1947, le vicaire De Bruyne est envoyé vers d'autres ouailles à La Panne. Le patronage ne perd pas longtemps son aumonier car il sera remplacé, deux jours plus tard par..."   (à suivre)

-----------oooooOOOOooooo--------

Cette note constitue donc le premier article de la Catégorie 1
La boîte des Commentaires est ouverte pour recueillir, dans la mesure du possible, des renseignements supplémentaires.