Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 janvier 2017

Un "Joyeux Noël" d'il y a 55 ans ! C'était le bon temps, comme disait l'autre !

Un ancien Bizétois, Louis Clayes pour ne pas le nommer, nous fait parvenir une très ancienne photo prise lors d'un réveillon de Noël, partagé par les patronnés du Bizet ! 
Nous étions en 1960 - 61 (?) dans la petite salle, juste à l'entrée de l'aile droite du "Couvent" où les "grands" s'étaient réunis pour fêter la nativité toute proche. A manger : un sandwich, une boisson à déguster avant 21 heures, car, la communion exigeait un jeûne préalable de trois heures !  Puis, en attendant minuit, l'heure du cantique "Minuit Chrétien" chanté par Henri Dupon à l'église, nous les garçons du patro pouvions nous égosiller, débouts sur le billard, sur des airs comme celui qui entendait siffler le train.  Souvenir important : la possibilité des chanteurs-solo d'être accompagnés par la guitare que grattait déjà, avec talent, notre ami René Parmentier.
Notre photo : l'ami Louis, parti habiter en Pyrennées depuis des lustres, nous transmit, par l'intermédiaire de sa cousine Brigitte, cette sympathique photo. On y voit aussi, en guise de décor, un tableau noir portant le dessin d'une crèche moderne, tracée en couleur et à la craie par Pierre De Witte.

Voilà, ma promesse est tenue !  Avec toutes les amicales salutations de Louis qui pense souvent à tous les anciens copains en chemise verte !

 

15778457_10212126386818543_1688176702_o.jpg

06 janvier 2009

Merci, Mademoiselle !

dernier rassemblement.jpg

Voilà une dernière photo que j'ai piquée du site de Rudy Vienne qui entretient le blog du Patro de Comines, dont l'actuel bourgmestre en fut l'un des fondateurs.  Allez voir ce site, très bien fait, par le lien suivant 
http://patro-comines-warneton.blogspot.com/

D'autre part, grâce au site de Damien Menu, nous apprenons le décès de Melle Marthe Vanderstichelen, survenu ce 2 janvier 2009. à l'âge de 103 ans. Ayons une pensée pour elle, samedi prochain, lors de ses funérailles.

AU REVOIR !

 

23 décembre 2008

Et si l'on se souhaitait un "Joyeux Noêl"

Holl 1985.jpg
Souvenirs... souvenirs...
En 1985, à l'initiative d'un petit groupe d'anciens, un rassemblement sortant de l'ordinaire s'est formé autour du "Petit Vicaire" et du "Président René" pour, non pas jouer, prier et écouter les commentaires du "Mot d'ordre" ,mais bien pour vivre  dans la joie des retrouvailles, une journée sympathique où... il était plutôt question, entre couples,  de progéniture, d'éducation et de... boulot !
Tout commença par une messe au Calvaire suivi par un repas servi dans la salle de réfectoire du... "Couvent".
Au cours de cette journée fort amusante, toutes les dames souhaitèrent à l'abbé Jean Hollaert, alors curé à Mouscron, un prompt rétablissement tout comme aujourd'hui :
elles diraient :
"JOYEUX NOEL A TOUS LES ANCIENS ET ANCIENNES DU PATRO DU BIZET"
2 retrouvailles 1985.jpg

19 décembre 2008

Encore deux clichés de la Belle Epoque !

Holl maboge cochre.jpg
au calcaire.jpg
Voici deux photos qui sont parvenues par,... je ne sais plus par qui, excusez-moi !
Elles rappellent une "belle époque" que je laisse à votre appréciation !

17 décembre 2008

Rien qu'un détail !

fanio.jpg
Cette photo mérite d'être montrée pour l'attention que les Patronnés réservaient à la préparation des camps.
Remarquez comme ce petit fanion était bien façonné, sur un tissu blanc, doublé de manière à pouvoir lire le nom de l'équipe sur les deux faces.
Quant à la broderie colorée, qui oserait aujourd'hui défier de faire mieux ?

A part cela, ce nom d' Iroquois,  ça remonte à quand ?

03 décembre 2008

Ah !... Ces fameuses collectes !

Col collecte papier desbonn.jpg


Une collecte de papiers, une parmi tant d'autres. Avec au volant du tracteur tirant la benne déjà remplie, Pierre D.
Quel en était le profit de telles actions lucratives ?  Tout dépendait du cours ! Et aujourd'hui, on sait que le cours peut grimper ou dégringoler d'un jour à l'autre.

Mais, je vais profiter de ce cliché pour narrer la toute première collecte à laquelle j'ai participé.
J'avais encore des courtes culottes. C'est dire l'époque. Nous allions de maison en maison pour récolter le papier que les "paroissiens" voulaient vous donner. On chargeait tout ça sur...  sur la plate-forme tractée par le cheval noir, Sarah, du dévoué Adolphe D.
Puis, un autre jour, (ou l'année suivante ?), nous avions la chance de profiter de la charette à bras qu'Ernest Oreel utilisait pour la livraison à domicile de son charbon. Quelle épopée ! Et quel danger surtout, dont nous n'étions point conscients. Mais heureusement, rien de grave ne survint.

Pour le déchargement du papier, nous pouvions le stocker une très petite salle de l'ancien couvent. Et là... Oh lala ... nous en avons gardé le souvenir le plus pétillant. Les gamins à l'âge ingrat que nous étions , nous nous empressions d'ouvrir les paquets bien ficelés pour y découvrir quelques périodiques nous montrant sinon un baiser d'amour comme l'on devait probablement voir au cinéma (proscrit pour nous, les patronnés) ou une "paire de nichons" qu' offrait un Paris-FLIRT, un ICI-Paris ou  un CINE-revue.
- "Ravisse ichi" criait-on, victorieux de la découverte !

C'était un péché contre le 6e. Gênés, nous en étions bien conscients. Mais, comme aucun écclésiastique n'était là pour nous surveiller, la violation de cet inerdit n'en était que plus savoureuse.

De mémoire de vieux ancien patronné, il s'agit ici du seul souvenir érotique qui s'est gravé dans nos mémoires, dans le cadre très pudibond du patro d'autrefois.

01 décembre 2008

Les parents débarquent !

avec gerard d.jpg
Jusqu'à présent, nous n'avons pas encore vu un seul parent en visite lors des camps en Ardennes.
Voilà qui est chose faite.
Mais que peut-il bien raconter, l'ennemi pubic N° des Batailles d'Eau à ces papa qui n'ont pas l'air de s'inquiéter beaucoup de ces jeux en plein air jamais recommandés dans les programmes proposés par le F.N.P. ?
Il s'est séché ! Il a renfilé la chemise verte ! Mais les baskets ?  Ils sont encore trempés !
Ce cliché amorce aussi un tournant aux Patros du Bizet. La collaboration ou, mieux, la complicité des parents.
C'est ce que nous aborderons par la suite !

30 novembre 2008

On joue à la bataille... d' O !

père joseph.jpg
En effet, c'était bien à une bataille d'eau que se livraient les gamins du Patro en camp à Redu contre leur président Francis J.
L'examen de cette photo en témoigne : le singlet trempé qui lui colle à peau (non, ce n'était pas une soirée T-shirt mouillé), la gamelle qu'il maintient avec un maximum d'adresse pour ne pas en perdre une goutte (non, ce n'était pas des patates) et l'absence des lunettes qui, par temps de pluie, sont toujours bien embêtantes. (non, les essuie-glaces n'existent toujours pas pour les bigleux)

Francis l'avait à l'époque plus chevelu sur le crâne et était imberbe.
Aujourd'hui... c'est le contraire !  C'est l'âge. C'était il y a près de 30 ans !

27 novembre 2008

A la claire fontaine....

Coll riviere pont.jpg
C'est Roland et Marie-Jeanne qui nous proposent cette jolie photo d'un camp !
Une rivière peu profonde, des rochers sur la rive, un appareillage en bois qui préfigure la construction d'une maison sur pilotis.
Des garçons, en slip de bain s'y affairent ... Un moment de bonheur semble être partagé par tous.
Voilà pour mon commentaire, mais je ne peux en dire plus.
De plus... aucune anotation ni précision !
Alors... ceci est une invitation :
Quelqu'un peut-il établir une liste des différents camps, avec année, lieu, et chef de camp.
Cela serait très utile.
Comme quoi, avec 40 ans de recul, faut bien reconnaitre que les Patros du Bizet ont vraiment été actifs !

23 novembre 2008

Racontez-nous les radeaux !

Holl bellefontaine sur radeau.jpg


Au verso de ce cliché que nous propose José P., il s'agit d'un séjour à Bellefontaine avec la mention "Radeaux"
Les commentaires précédents sont suffisamment éloquents de la belle ambiance qui a régné au cours de ce camp.
Cette photo ne devrait pas les faire cesser.
A vous la plume, les anciens qui ont précédé... les événements de Mai 68 !